Halitose : comment diagnostiquer et traiter la mauvaise haleine

halitose mauvaise haleine

Le terme médical “halitose” désigne une mauvaise haleine chronique. Il ne s’agit donc pas d’une bouche qui ne sent pas bon au réveil ou après avoir consommé un plat à l’ail. C’est un phénomène qui dure et qui résiste malgré les bains de bouche et les pastilles à la menthe. Contre toute attente, l’halitose est largement répandue en Suisse, mais les personnes qui en souffrent n’en sont pas toutes conscientes. C’est du moins le constat de la Société suisse des médecins-dentistes SSO. Découvrez les causes les plus communes de ce symptôme et les solutions pour se débarrasser de la mauvaine haleine.  

Quelles sont les causes d’une mauvaise haleine ?

La mauvaise haleine peut révéler plusieurs problèmes plus ou moins graves. Dans environ 90 % des cas, elle a une origine buccale. Voici les facteurs les plus fréquents de l’halitose :

  • Une carie ou un abcès dentaire : ces cavités constituent un nid idéal pour les bactéries qui vivent dans la bouche. En se développant grâce aux restes de nourriture, elles produisent une mauvaise odeur. Vous pourrez difficilement les déloger avec une brosse à dents ou du fil interdentaire.  
  • La sécheresse buccale : peut-être que votre corps ne produit pas assez de salive. Dans ce cas, votre bouche n’est pas naturellement rincée et des résidus alimentaires peuvent rester bloqués. Cette sécheresse peut provenir de l’habitude de respirer par la bouche, de certains médicaments ou d’un problème de glande salivaire.
  • Une maladie des gencives : une mauvaise haleine persistante ou un goût désagréable dans la bouche représentent parfois les signes d’une pathologie gingivale. Celle-ci est généralement causée par la plaque dentaire.
  • Le tabagisme : ce n’est un secret pour personne. La plupart des fumeurs ont une mauvaise haleine, entre autres problèmes de santé. Le tabac irrite les gencives, tache les dents et réduit les sens du goût et/ou de l’odorat. Il peut aussi entraîner une maladie des gencives qui fera empirer l’halitose. 
  • Une maladie chronique : l’halitose peut constituer le symptôme d’un problème de santé plus sérieux. Le patient peut souffrir de diabète, de reflux gastrique ou d’une pathologie liée au foie ou  au poumon. 

Parmi les quelque 200 causes possibles de la mauvaise haleine, on compte aussi : les infections de la bouche, de nez ou de la gorge, les dépôts sur la langue, la parodontite, les affections ORL et le manque d’hygiène bucco-dentaire.

Comment dépister l’halitose ?

La mauvaise haleine fait partie des sujets tabou. Rares sont ceux qui oseront vous faire remarquer que votre bouche ne sent pas bon. Pourtant, selon les dentistes à Lausanne, Frigourg et Aigle, environ une personne sur quatre souffre au moins occasionnellement de mauvaise haleine. Alors, comment savoir si vous souffrez d’halitose ?

Il existe des méthodes d’auto-évaluation, mais elles s’avèrent peu fiables. Le mieux est de consulter un spécialiste de l’halitose. Dans un premier temps, vous pouvez vous adresser à votre dentiste ou à un hygiéniste dentaire. Ces professionnels de la santé buccale sont en mesure d’identifier et traiter la mauvaise haleine. 

En effet, certains cabinets dentaires à Friboug ou Lausanne sont équipés d’un appareil électronique spécifique. Par exemple :  l’Halimeter® ou l’Oral Chroma®. Cet appareil permet de mesurer la présence de composés sulfurés dans l’air expiré par le patient. Comme nous l’avons expliqué précédamment, le métabolisme de certaines bactéries produit des mauvaises odeurs.  

Existe-t-il des traitements contre l’halitose ?

Les solutions pour soigner l’halitose dépendent de l’origine du problème. D’où l’importance d’un diagnostic individuel puisqu’il n’existe pas de thérapie universelle. 

La première étape est de vous assurer que vous respectez les bons gestes d’hygiène bucco-dentaire quotidienne. L’Organisation mondiale de la santé recommande de se brosser les dents au moins 2 fois par jour pendant au moins 2 minutes. Privilégiez un dentifrice fluoré.

En outre, il est important d’utiliser un outil de nettoyage interdentaire (fil ou brossette). Les solutions rince-bouche ne font office que de moyen temporaire de neutraliser les mauvaises odeurs. Si vous portez des appareils dentaires amovibles, n’oubliez pas de les retirer pour les nettoyer tous les soirs. 

L’objectif de ces gestes est d’éliminer le film bactérien qui recouvre les dents, ainsi que les dépôts entre les dents. Selon vos besoins, complétez vos accessoires avec un gratte-langue. Pendant la journée, vous pouvez mâcher un chewing-gum sans sucre pour stimuler la production de salive. Croquer une pomme ou une carotte aide aussi à produire plus de salive.

Évidemment, on ne saurait trop conseiller aux fumeurs d’arrêter la consommation de tabac. En plus d’améliorer leur haleine, ils amélioreront leur santé et leur qualité de vie. 

Quoiqu’il en soit, les spécialises de la santé bucco-dentaire représentent vos premiers interlocuteurs en cas d’halitose. C’est pour cela que les consultations régulières sont essentielles. N’hésitez pas à parler de votre haleine sans aucun tabou. 

HELVIDENT vous accueille dans l’une de ses cliniques dentaires à Fribourg, Lausanne ou Aigle. Notre équipe compte des médecins-dentistes, des hygiénistes dentaires, ainsi que des spécialistes de l’halitose.