Grincement des dents et crispation de la mâchoire

grincer des dents bruxisme

Le bruxisme se définit comme le grincement des dents ou leur serrement involontaire. Ce trouble touche autant les adultes que les enfants sans qu’ils en soient toujours conscients. La gravité et l’ampleur du bruxisme peuvent varier au cours de la vie. L’équipe de Helvident vous explique les causes, les risques et les solutions qui existent.

Les différents types de bruxisme

Le grincements de dents se produit le plus souvent pendant le sommeil. La raison est simple :  la pression exercée sur les dents est supérieure à celle exercée durant les périodes d’éveil. En général, le conjoint ou un parent se rend compte du bruit et le signale à la personne qui souffre de bruxisme nocturne.

Cependant, il est possible de grincer des dents ou serrer la mâchoire pendant la journée. Cela se produit notamment pendant les tâches qui requièrent de la concentration : conduite de la voiture, travail sur ordinateur, réunion, etc. On parle alors de bruxisme diurne.

Les symptômes du grincement de dents

Les signes ne sont pas toujours faciles à repérer, car ils peuvent s’estomper rapidement. En revanche, en cas de bruxisme prolongé, vous pourrez notamment remarquer les symptômes suivants :

  • une douleur dans les dents ou la mâchoire, surtout au réveil ;
  • une douleur irradiant au niveau du visage ou des tempes, surtout au réveil ;
  • des maux de tête ;
  • des maux d’oreilles ;
  • des dents sensibles, fracturées ou qui semblent bouger ;
  • une sensibilité aux boissons et aliments chauds ou froids.

Si vous serrez la mâchoire pendant la journée, vous en ressentirez davantage les symptômes en début de soirée.

Le bruxisme peut entraîner une pression extrême sur les dents. À la longue, le grincement des dents ou la crispation de la mâchoire peuvent causer les problèmes suivants : 

  • la fêlure ou la cassure d’une dent ; 
  • le bris d’une couronne ou d’une obturation ;
  • un accroissement du risque de troubles des gencives ;
  • l’usure accélérée des dents qui deviennent courtes, qui s’effritent ou deviennent coupantes 
  • une pression supérieure exercée sur les articulations et les muscles de la mâchoire. 

Il est important de savoir reconnaître les premiers signes et symptômes du bruxisme pour en éviter les conséquences sur la santé buccodentaire et la santé en général.

Les causes du bruxisme

En général, le grincement de dents est lié à un niveau élevé d’anxiété ou de stress. Le patient doit alors bénéficier d’une prise en charge globale de sa santé physique et psychologique. Dans d’autres cas, le bruxisme résulte de périodes interrompues de sommeil ou d’un mauvais alignement dentaire

Diagnostic et options de traitement

Vous suspectez que vous grincez des dents ? Au moindre doute, on vous conseille d’en parler à votre médecin-dentiste. Le professionnel examinera l’état de vos dents pour détecter d’éventuels signes d’usure. Vous limiterez ainsi les dommages sur votre santé orale.

Votre médecin-dentiste en Suisse est le seul habilité à vous proposer un traitement adapté à votre situation. Néanmoins, le grincement dentaire en lui-même ne se traite pas. Il est uniquement possible d’agir sur les conséquences et, dans certains cas, de prévenir les dégâts. Voici les solutions qui existent à l’heure actuelle. 

En cas de bruxisme nocturne, la meilleure solution réside dans le port d’une gouttière conçue sur mesure. Cet équipement protège les dents supérieures qui ne peuvent pas entrer en contact avec les dents inférieures. Il permet aussi de répartir la pression sur toute la mâchoire.

Des études ont mis en évidence le lien entre le bruxisme et le stress, l’anxiété ou encore la dépression. Si vous grincez des dents, il peut être utile d’essayer une technique de relaxation qui sera bénéfique à votre santé en général. Vous avez le choix entre la méditation, les exercices respiratoires, la sophrologie ou le yoga par exemple. De son côté, le sport libère des endorphines et réduit le stress. Vous pouvez aussi parler à un proche ou vous faire accompagner par un psychologue.

Chez les bruxomanes, les mâchoires se trouvent en état de stress. L’injection de toxine botulique (Botox) à visée thérapeutique constitue une solution envisageable. Ce produit bloque les jonctions neuromusculaires et diminue à la fois la puissance et le volume des muscles faciaux. Ce traitement est recommandé dans les cas où le bruxisme a entraîné une hypertrophie massétérine et temporale. 

Si le bruxisme résulte de dents mal-alignées ou manquantes, votre médecin-dentiste pourra vous orienter vers un orthodontiste. Ce spécialiste corrigera le problème en utilisant différentes techniques. La chirurgie est une solution de dernier recours.

Conseils pour prévenir le bruxisme

Si vous grincez des dents à l’éveil, essayez d’y être attentif pour corriger cette mauvaise habitude. Votre dentiste pourrait vous proposer des techniques pour vous aider à vous décontracter ou pour desserrer la mâchoire pendant la journée. On vous recommande de trouver des moyens de vous détendre avant d’aller au lit pour arriver à bien dormir. De plus, la pratique d’activités qui réduisent le stress s’avère très bénéfique. Essayez le yoga, la méditation, les exercices de respiration profonde, les massages, l’écoute de la musique ou un bain. Enfin, mieux vaut limiter la consommation de caféine et d’alcool.