Microbiote buccal et impact sur la santé générale

traitement dentaire Lausanne

Autrefois appelé « flore buccale », le microbiote buccal désigne l’ensemble des micro-organismes présents dans la cavité buccale. À l’état sain, avec une bonne hygiène dentaire, la composition du microbiote reste stable avec son environnement et l’hôte. Cepandant, cet équilibre est fragile et peut avoir des conséquences plus ou moins graves sur l’ensemble du corps humain. Quels types de bactéries abritons-nous dans notre bouche ? Quel est le lien entre le microbiote buccal et la santé ?

Microbiote buccal : définition

Les microbes sont naturellement présents dans le corps humain. On parle de microbiote intestinal pour les populations qui vivent dans nos intestins et de microbiote buccal pour celles qui vivent dans notre bouche. Ces micro-organismes, invisibles à l’oeil nu, se composent de plusieurs centaines d’espèces de bactéries. On y trouve aussi des virus, des champignons, des protozoaires et des archées.

Certains de ces micro-organismes sont communs aux différents microbiotes de l’organisme. Il s’agit par exemple du champignon candida albicans, qu’on retrouve dans le microbiote buccal, intestinal et vaginal. D’autres sont spécifiques à la bouche, comme les bactéries aérobies (qui arrivent par l’air que l’on respire).

Sur un milligramme de plaque dentaire, il y aurait un milliard de micro-organismes. Notre bouche abrite donc tout un monde ! À l’état normal, ces microbes vivent en harmonie avec leur hôte, autrement dit notre organisme. Dans ce cas, il y a eubiose. En revanche, quand il y a un déséquilibre, le patient présente une dysbiose.

Les répercussions de la dysbiose buccale sur la santé orale

Lorsque le microbiote est à l’équilibre (en eubiose), les bactéries commensales colonisent l’ensemble des surfaces de la bouche. Par conséquent, il reste peu de place pour la fixation des agents pathogènes. En cas de rupture de cet équilibre (dysbiose), les bactéries opportunistes prolifèrent, avec un risque accru de provoquer des infections locales. Au niveau oral, un déséquilibre du microbiote peut se traduire par différents problèmes :

  • des caries dentaires ;
  • une gingivite réversible (infection de la gencive) ;
  • une parodontite (infection des tissus de soutien de l’organe dentaire) qui peut entraîner un déchaussement dentaire.

L’influence des bactéries buccales sur la santé générale

De nombreux chercheurs se penchent aujourd’hui sur les liens qui existent entre les populations de bactéries que nous hébergeons dans notre corps et notre état de santé. En effet, tous les microbes n’ont pas la même influence sur notre santé. Les médecins-dentistes différencient la flore buccale commensale, qui joue un rôle bénéfique, et la flore opportuniste, qui peut s’avérer pathogène.

Des études scientifiques récentes mettent en évidence une association entre les maladies parodontales et des pathologies générales. En effet, les bactéries buccales peuvent passer dans le sang, coloniser tout l’organisme et affecter de nombreux organes : intestin, poumons, coeur, pancréas, etc. Les maladies parodontales possèdent une charge bactérienne importante qui est associée à une défaillance du système immunitaire. Il existe d’ailleurs un lien direct entre les maladies parodontales et le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et le cancer de l’oesophage. Au niveau du cerveau, la maladie d’Alhzeimer pourrait également être favorisée à certains microbes buccaux. De nombreuses maladies commenceraient en fait dans la bouche.

Les facteurs de déséquilibre du microbiote buccal

L’équilibre du microbiote reste cependant fragile et sous l’influence de différents facteurs :

  • une insuffisance d’hygiène bucco-dentaire ;
  • une mauvaise alimentation ;
  • le grignotage ;
  • l’excès de sucre ou d’acide ;
  • la prise d’une antibiothérapie ;
  • le tabagisme ;
  • le stress.

La consommation de sucre en dehors des repas illustre bien le processus. À chaque grignotage, les microbes présents dans la bouche se nourrissent des sucres pour produire des acides. Ces acides attaquent ensuite l’émail des dents et peuvent provoquer des caries.

Comment maintenir l’équilibre du microbiote buccal?

Vous avez bien compris qu’il est essentiel de prendre soin de notre microbiote buccal. De fait, il empêche l’arrivée de bactéries beaucoup plus dangereuses pour nous et stimule notre système immunitaire. 

Adoptez les gestes d’une hygiène bucco-dentaire irréprochable : brossage des dents deux fois par jour au minimum avec un dentifrice fluoré et utilisation d’accessoires de nettoyage interdentaire.

Réduisez autant que possible la consommation de sucre, car c’est le pire ennemi de votre cavité buccale. Il nourrit les mauvaises bactéries, notamment la streptococcus mutans, responsable des caries et des gingivites.

Évitez l’utilisation quotidienne des bains de bouche antiseptiques. En effet, ces produits trop agressifs favorisent la disparition des bonnes bactéries et la réapparition de bactéries opportunistes. De plus, ils contiennent de l’alcool, facteur de déséquilibre du microbiote.

Rendez-vous chez votre dentiste au moins une fois par an pour une visite de contrôle et un détartrage. Chez Helvident, on vous accueille dans nos cliniques dentaires à Lausanne, Fribourg et Aigle. Contactez-nous pour fixer votre prochain rendez-vous.