Les effets du tabagisme sur l’hygiène bucco-dentaire

Les effets du tabagisme sur l'hygiène bucco-dentaire

Ce n’est un secret pour personne : la consommation de tabac nuit à la santé en général, à commencer par la cavité buccale. En Suisse, près de 9 500 personnes meurent chaque année des effets du tabagisme. Ils attaquent d’abord les dents, les gencives, la langue et les lèvres. Au-delà des maladies pulmonaires et des cardiopathies, la cigarette peut entraîner de graves problèmes bucco-dentaires. Découvrez les pathologies dont peuvent souffrir les fumeurs et nos conseils pour retrouver une meilleure hygiène bucco-dentaire

Une mauvaise haleine

Les cigarettes contiennent plus de 4 000 substances chimiques. Elles sont inhalées par les fumeurs et se retrouvent dans la cavité buccale. Résultat : une baisse de production de salive, une sécheresse de la bouche et une mauvaise haleine. Ce phénomène est aussi appelé « halitose ». Il peut engendrer des infections bucco-dentaires, mais aussi causer une rhinopharyngite. 

La formation de caries dentaires

Parmi les effets du tabagisme sur l’hygiène bucco-dentaire figure également l’apparition de caries. Les gingivites à répétition et la plaque bactérienne qui s’accumule fragilisent les dents. Cela multiplie par trois le risque de développer des caries chez les fumeurs. Pour éviter de consulter en urgence dentaire à Lausanne ou ailleurs en Suisse, la prévention reste la meilleure solution. 

Une coloration des dents

Il s’agit sans aucun doute de l’une des conséquences les plus visibles dans la bouche des adeptes de tabac. Les produits chimiques que contiennent les cigarettes provoquent des taches foncées sur l’émail et un jaunissement général des dents. En cause notamment, la nicotine et le goudron. Plus la consommation de tabac dure, plus ces taches risquent de devenir permanentes.

Des maladies parodontales

Les études scientifiques ont démontré que 50 % des maladies gingivales possèdent un lien direct avec le tabagisme. En effet, la cigarette agresse le parodonte, autrement dit l’ensemble des tissus de soutien de la dent, de plusieurs manières. Elle augmente la plaque dentaire et fait baisser le taux d’oxygène dans le sang. Les gencives s’infectent plus facilement chez les personnes qui fument, en comparaison avec les non-fumeurs. Il faut savoir qu’à terme une maladie gingivale peut entraîner la perte des dents.  

Une altération du goût et de l’odorat

Chez les fumeurs réguliers, des troubles du goût et de l’odorat apparaissent rapidement. Ils ont du mal à sentir et percevoir la saveur des boissons ou des aliments qu’ils consomment. Cet effet peut paraître moins grave que les autres, mais il n’en est rien. En plus de réduire le plaisir de manger, il pousse les fumeurs à saler ou sucrer excessivement leur nourriture. La bonne nouvelle : cette perte partielle de goût et d’odorat n’est pas définitive. Il suffit d’arrêter de fumer pour retrouver la précision de ces deux sens essentiels.

Le cancer de la bouche, de la langue et de la gorge

Fumer ou mâcher du tabac constitue la première cause de cancer buccal. Il peut toucher les lèvres, la langue, le plancher de la bouche, le pilier de l’amygdale, les gencives ou encore la gorge. En moyenne, les fumeurs ont 6 fois plus de risques de développer d’un cancer de la bouche que les non-fumeurs. Ces risques sont accrus si le tabagisme est associé à l’alcoolisme. Dans la plupart des cas, ces types de cancer ne sont diagnostiqués qu’à un stade avance, ce qui réduit les chances de guérison et de survie. Il est possible de demander un dépistage de cancer de la bouche à un hygiéniste dentaire à Lausanne ou ailleurs en Suisse. 

D’autres effets néfastes du tabagisme

La consommation de tabac engendre d’autres problèmes au niveau bucco-dentaire. On constate souvent une perte d’élasticité des muqueuses qui deviennent fibreuses. Par ailleurs, certains traitements présentent moins de chances de succès et la cicatrisation après une chirurgie buccale est retardée. Enfin, le déchaussement irréversible des dents représente un risque réel. 

Les conséquences positives de l’abandon de la cigarette

Si les effets du tabagisme peuvent être ravageurs pour la santé, plusieurs d’entre eux disparaissent à l’abandon de la cigarette. Voici quelques exemples concrets en guise de motivation :

  • Après à peine 48 h de sevrage tabagique, vous constatez une amélioration de l’haleine, du goût et de l’odorat.
  • À partir de 3 mois sans cigarette, les muqueuses buccales commencent à retrouver leur état normal. 
  • Après une année d’abstinence, vos gencives sont de nouveau saines.
  • Au bout d’une dizaine d’années, le risque de développer un cancer de la bouche baisse de moitié. Le risque de crise cardiaque et d’accident coronarien diminue aussi. 

Plus globalement, le taux d’oxygène dans le sang augmente. La tension artérielle et le pouls redeviennent normaux. Vous respirez plus aisément, vous vous essoufflez moins et ne vous fatiguez pas au moindre effort physique. 

Bénéficier d’un accompagnement pour arrêter de fumer

Le site stop-tabac.ch regorge d’informations et de conseils pour vous aider les fumeurs suisses à réussir leur sevrage tabagique. Cette initiative de l’Institut de Santé Globale de l’Université de Genève offre des outils pratiques, notamment une application et un programme de coaching en ligne. 

L’équipe de médecins-dentistes HELVIDENT vous accueille dans ses trois cliniques dentaires à Lausanne, Fribourg et Aigle. N’hésitez pas à leur demander conseil pour abandonner la cigarette.