Radiographie dentaire : quand faut-il se soumettre aux rayons X ?

radiographie dentaire

Parmi les actes courants réalisés par les médecins-dentistes de Lausanne ou Fribourg figure la radiographie dentaire. Cet examen, basé sur la technologie des rayons X, permet d’obtenir des images précises de la cavité buccale. Le professionnel peut ainsi évaluer l’état de votre santé orale, mais aussi détecter des pathologies non-visibles à l’oeil nu. Quels sont les différents types de radiographie dentaire ? Quand faut-il effectuer cet examen médical ? Quels patients doivent éviter de se soumettre aux rayons X ? HELVIDENT répond à toutes vos questions dans cet article.

À quoi sert la radiographie dentaire ?

Cet examen dentaire utilise une faible quantité de rayons X pour permettre au dentiste de visualiser l’intérieur des dents, des gencives et des os de la bouche. Il s’agit d’un complément essentiel à l’inspection visuelle de la cavité buccale avant d’établir un diagnostic. 

Le médecin-dentiste procède à une radio dentaire dans les cas suivants :

  • anticiper l’évolution et l’orientation des dents chez l’enfant
  • surveiller l’émergence des dents de sagesse chez l’adolescent
  • détecter une carie dentaire cachée, un kyste, un abcès ou une tumeur
  • vérifier l’état des gencives et des mâchoires (dépôt de tartre sous la gencive, perte osseuse, calcification pulpaire)
  • visualiser les articulations temporo-mandibulaires 

Cet examen est d’ailleurs incontournable lors de la constitution d’un dossier dentaire, notamment pour l’assurance.

Les types de radiographie dentaire 

Les médecins-dentistes et hygiénistes dentaires à Lausanne ou Fribourg peuvent réaliser plusieurs types de radiographies. Le choix dépend des besoins particuliers du patient, car chacune offre un point de vue différent de la bouche.

  • Radiographie panoramique : pour une vue de l’ensemble des structures de l’anatomie bucco-dentaire. 
  • Radiographie interproximale : pour visualiser les surfaces interdentaires, non-visibles lors de l’examen clinique.
  • Radiographie périapicale : pour évaluer l’état précis de deux dents entières de la racine jusqu’à la couronne.
  • Radiographie céphalométrique : avant d’établir un traitement orthodontique.
  • Radiographie 3D (scans) : dans certaines situations de traumatisme ou d’implantologie par exemple.

Quand réaliser cet examen dentaire ?

La fréquence à laquelle le dentiste effectue une radiographie dentaire varie en fonction de : 

  • l’âge du patient
  • son état de santé bucco-dentaire
  • les symptômes d’une maladie orale
  • des antécédents de pathologie gingivale ou de déchaussement dentaire

En règle générale, cet acte est réalisé une fois par an lors du check-up dentaire. En cas de pathologie ou de traitement bucco-dentaire, vous devrez vous y soumettre plus souvent. Votre médecin-dentiste vous précisera alors la fréquence.

Les nouveaux patients d’un cabinet dentaire à Lausanne ou Fribourg doivent fournir une radiographie dentaire récente. Dans le cas contraire, la personne est invitée à en réaliser une sur place. 

En ce qui concerne les enfants, les dentistes peuvent les soumettre plus régulièrement à cet examen. La raison est simple : il faut surveiller l’évolution de leur dentition définitive pour anticiper tout problème et le traiter à temps.

L’exposition aux radiations 

Une exposition trop longue ou trop intense aux rayons X induit des risques pour la santé. La législation encadre donc de manière stricte les radiations auxquelles sont soumis les patients et les praticiens. L’unité de mesure utilisée est le millisievert (mSv). 

Selon la Commission internationale de protection radiologique (ICRP), le niveau maximum autorisé au cours d’une année est de :

  • 1mSv pour le public en général.
  • 20 mSv pour les professionnels (santé, aviation, nucléaire, etc.)

Pour vous donner un ordre d’idée, la dose de radiations émise pendant une radiographie intrabuccale varie entre 0,01 et 0,08 mSv. 

Afin de limiter le risque des rayons X, les médecins-dentistes en Suisse parent leurs patients d’un tablier spécial et d’un collet de plomb. Ces accessoires protègent les organes vitaux, notamment la glande thyroïde et le système reproducteur. Dans le cas des femmes enceintes, le médecin ne recourt à l’examen radiologique qu’en cas d’absolue nécessité. Il s’agit d’une précaution supplémentaire pour le foetus. 

Par conséquent, les radiographies dentaires sont sécurisées pour les adultes et les enfants. Le niveau d’exposition est d’ailleurs très faible. La plupart des cabinets dentaires en Suisse utilisent désormais la technologie de la radiographie numérique. Ces appareils offrent des résultats plus précis tout en émettant jusqu’à 90 % moins de radiation.

Il faut savoir que nous nous exposons à un niveau de radiations beaucoup plus élevé lorsque nous voyageons en avion. Chaque heure de vol équivaut en moyenne à 5 radiographies interproximales. En effet, dans les airs, nous ne bénéficions plus de la protection du champ magnétique terrestre. Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire l’article de Science&Vie

Le mot de la fin

La radiographie dentaire représente un examen important pour surveiller votre santé bucco-dentaire. Comme le détartrage, elle doit être réalisée de manière régulière dans un centre dentaire. Votre dentiste dépistera ainsi d’éventuels problèmes et les traitera à temps. Les cliniques dentaires HELVIDENT respectent toutes les normes de sécurité en vigueur, ainsi que les doses de radiation légales en Suisse. N’hésitez pas à nous contacter pour fixer la date de votre prochaine consultation.